Plus que le meilleur ami de l’homme, le chien fait partie intégrante de la famille. À ce titre, son bien -être est au cœur des préoccupations de son maître, surtout quand celui-ci tombe malade. Pour lui offrir les soins appropriés, l’emmener chez le vétérinaire reste incontournable. D’où la nécessité de prévoir une mutuelle pour son chien est une meilleure option pour faire face aux dépenses engagées.

Quels sont les avantages de contracter une assurance maladie pour chiens ?

Les chiens sont des êtres vivants dotés de sentiments comme leur maître, ils peuvent aussi tomber malades ou être victimes d’accident. Or, les frais occasionnés peuvent très bien être trop onéreux pour leur maître, ce qui les prive habituellement des soins adéquats faute de moyens. C’est en effet pour pallier cette éventualité que l’assurance animaux est nécessaire. Celle-ci présente la même finalité et le même fonctionnement que la mutuelle santé pour les humains. La mutuelle animaux existe pour chaque type d’animaux de compagnie. L’assurance santé chien permet ainsi de se faire rembourser sur les dépenses engagées pour les soins vétérinaires de son chien. En cas de nécessité d’hospitalisation, l’assurance maladie chien permet de couvrir les frais engagés, de même qu’elle permet de couvrir les frais de traitement à longue durée. Frais, qui une fois cumulés, peuvent devenir au total exorbitant. Cependant, grâce à la mutuelle pour chien, le propriétaire pourra générer des économies sur le long terme à travers la prise en charge des soins.

Sur quels critères basés le choix de l’assurance maladie adéquate pour son chien ?

Autant que la mutuelle santé de son maître, l’assurance maladie chien comprend plusieurs formules et des possibilités de garanties complémentaires. Le prix de chaque formule varie selon le degré de gravité des soins. Toutefois, pour choisir la bonne mutuelle pour chien, le propriétaire doit au préalable définir les besoins en termes de soins que nécessite son chien. Tout dépendra donc de la race, de la fragilité et de l’âge de ce dernier. Nécessite-t-il des soins préventifs et des suivis réguliers chez le vétérinaire ou juste une couverture à titre curatif ? Ces besoins détermineront par la suite le choix de la formule de l’assurance chien. Par ailleurs, comme celle-ci ne couvre pas toutes les maladies et comme chaque assurance se diffère les unes des autres selon leurs offres, il est crucial avant de signer la police d’assurance de se renseigner sur le plafonnement et la franchise annuelle de remboursement afin d’orienter le choix de sa mutuelle pour chien. Aussi, faut-il savoir que les chiens ne sont pas en principe indéfiniment assurables, s’informer si l’âge de son chien est éligible à un contrat d’assurance santé est donc aussi utile. C’est à cet issu qu’il est ensuite essentiel de se renseigner sur les différentes garanties complémentaires proposées comme les soins de préventions, qui sont généralement exclus des formules de base. Dans la même optique, le propriétaire doit autant vérifier les exclusions, c’est-à-dire les soins et les maladies non couverts par la mutuelle, il en est de même du délai de carence, le délai fixé pendant lequel, à partir de la signature de la police d’assurance, le chien n’est pas couvert.

Comment fonctionnent les formules proposées par la mutuelle pour chien ?

Chaque formule varie selon les assureurs mais il existe cependant un standard. En effet, la mutuelle pour chien présente en principe trois formules. Une formule de base qui ne couvre que les soins urgents et graves soit les maladies et les accidents. A cet effet, celle-ci est souvent la formule la moins coûteuse, elle exclut en général les soins préventifs. La formule intermédiaire, par contre, est une formule quasi complète, elle présente fréquemment outre les garanties de base, une couverture des soins préventifs comme la vaccination, le vermifuge entre autres. La dernière formule, désignée comme la plus complète, donc la plus chère, offre par ailleurs une couverture complète de tous les soins engagés pour son chien, que ce soit à titre préventif qu’à titre curatif. Ce qui peut la différencier de la formule intermédiaire se situe souvent au niveau du taux de remboursement, qui peut être plus important pour la dernière formule, ou du taux de la franchise qui peut être moins élevé. Néanmoins, il faut savoir que le choix de la formule dépendra toujours du budget du maître mais aussi des besoins du chien en termes de soins.